Les enjeux de l’Espéranto François Randin Espace Dickens

Espace Dickens TV publikigis antaŭ 2 monatoj

16:53

Raporti la filmon

Priskribo

Les enjeux politiques, culturels et économiques de l’Esperanto, expliqué par François Randin, président de la société Lausannoise d’Esperanto

13.06.2019 18h30 – 20h00
LE LANGAGE, UN TABOU : PARLONS-EN !
Cycle Espace Dickens
Quelle langue pour la communication internationale?

L’Union européenne comprend 24 langues, toutes officielles, et dépense plus de 85% de son budget de fonctionnement pour l’interprétation et la traduction.

Depuis l’entrée de la Bulgarie dans l’ Union Européenne le 1er janvier 2007, le cyrillique est devenu le troisième alphabet officiel de l’UE après le latin et le grec.

Seule langue équitable et neutre, l’espéranto est parlé par plusieurs millions de locuteurs dans le monde. Il a été lancé il y a 120 ans pour permettre une vraie communication entre les personnes de langue maternelle différente. Il permet de communiquer sur un pied d’égalité, sans discrimination. C’est pourquoi l‘UNESCO le recommande.

Son apprentissage est rapide et ludique. Il est riche, clair, précis, simple et … logique. C’est la 2ème langue idéale pour tous.
PROGRAMME
Conférencier: François Randin, secrétaire de la Société Lausannoise d’Espéranto.

L’espéranto est une langue construite2 internationale utilisée comme langue véhiculaire par des personnes provenant d’au moins 120 pays1 à travers le monde, y compris comme langue maternelle. N’étant la langue officielle d’aucun État, l’espéranto permet d’établir un pont neutre entre cultures ; certains locuteurs nomment « Espérantie » la zone linguistique formée des lieux géographiques où ils se trouvent. Nécessitant un court apprentissage3 pour être utilisable, l’espéranto est ainsi présenté comme solution efficace et économiquement équitable au problème de communication entre personnes de langues maternelles différentes4.

Fondée sur une grammaire régulière sans exception, l’espéranto est une langue globalement agglutinante où les mots se combinent pour former un vocabulaire riche et précis à partir d’un nombre limité de racines lexicales et d’affixes. Ces particularités la rendent aisément adaptable aux exigences les plus variées et facilitent son apprentissage à tout âge. L’Académie d’espéranto contrôle entre autres l’introduction de mots découlant d’inventions ou de notions nouvelles et l’Association mondiale anationale publie le Plena Ilustrita Vortaro de Esperanto, dictionnaire tout en espéranto le plus vaste et reconnu internationalement.

C’est en 1887 que Ludwik Zamenhof, sous le pseudonyme Doktoro Esperanto (Docteur qui espère) qui donnera par la suite son nom à la langue, publie le projet Langue Internationale. La langue a connu un rapide développement dès les premières années, donnant lieu à des publications et des rencontres internationales. L’apparition des premières méthodes d’apprentissage en ligne au début des années 2000, puis de cours d’espéranto sur des sites d’apprentissage de masse comme sur Duolingo en 2015 suscitent un regain d’intérêt pour l’espéranto.

L’Association mondiale d’espéranto, fondée en 1908, est en relation officielle avec l’Organisation des Nations unies et l’UNESCO, qui a publié des recommandations en faveur de l’Espéranto en 1954 et 1985. L’espéranto est l’une des langues officielles de l’Académie internationale des sciences de Saint-Marin5. L’université Loránd Eötvös en Hongrie sanctionne son cursus universitaire d’enseignement de l’espéranto par un diplôme reconnu par le cadre européen commun de référence pour les langues6. Plusieurs universités proposent des cycles d’études espérantophones au Brésil, en Bulgarie, Pologne, Roumanie et Slovaquie7.

Respondu

Via komento publikiĝos tuje, senkontrole. Bonvolu ne enmeti personajn informojn.

kapopoŝtelefonokrurojfingroj